México à Paris, « Un Día de Muertos à la mexicaine » a eu lieu en 2015 au CENT-QUATRE Paris.

Installé dans la salle « Jardin » là où demeurait jadis l’atelier de carrosserie et de mécanique des pompes funèbres, la célébration a eu lieu à partir de 12h30 et jusque 18h30 avec des activités pour les enfants et dès 19h00 jusqu’à minuit pour la partie multimédia et le concert.

 

PageLines-back1500x730avec_21oct.jpg

Un « Día de Muertos » à la mexicaine 2015

Le 7 novembre 2015 a été le jour de notre premier événement à Paris. Pour cette première édition, le festival « México à Paris » a proposé de célébrer la «Fête des Morts» à Paris et il a souhaité dévoiler aux français un autre aspect du Mexique : un côté traditionnel et festif dans des moments qui, pour d’autres cultures, sont plus solennels…
En effet, les 1er et 2 novembre au Mexique, selon les traditions pré-hispaniques, les morts, qui habitent «le monde des morts», ont la permission de sortir et de rendre visite à leur famille vivante. Après avoir parcouru un long chemin, ils arrivent chez celle-ci qui les attend pour leur rendre hommage. Il ne s’agit pas d’un moment de tristesse, bien au contraire.

Durant ces deux jours, les gens apprêtent leur maison en préparant un autel d’offrandes à ceux qui sont venus de très loin pour leur rendre visite. Ils préparent des plats et des boissons que leurs ancêtres ont aimés de leur vivant et les déposent sur l’autel. Ils les aident à trouver le chemin et à leur donner la force de retourner dans leur monde pour revenir l’année suivante.

Il y a de la musique et des fleurs partout… Les cimetières, en particulier, sont couverts de fleurs et décorés avec des papiers de mille couleurs. Les familles et les amis viennent y passer des moments agréables.

L’objectif du festival est de renforcer les relations entre le Mexique et la France qui sont des amis de longue date et qui ont beaucoup de choses en commun. Il ne s’agit pas seulement de parler du Mexique en lui faisant une promotion directe. L’idée est surtout de montrer ce Mexique traditionnel mais aussi contemporain et en mouvement en mettant en œuvre des échanges avec la France et ses artistes.

La joie est toujours très présente au Mexique, même lorsqu’il honore et se souvient de ses défunts. Les célébrations se font dans la joie, avec des fleurs, des bougies, des papiers multicolores et les traditionnels crânes en sucre sur les autels et sur les tombes. C’est comme cela que les mexicains passent la grande fête des morts.

Le Jour des morts (en espagnol Día de Muertos) est  la célébration typique de la culture mexicaine actuelle pour honorer ses défunts et qui a des longues années de se célébrer au Mexique.

Cette fête se distingue des autres fêtes des morts chrétiennes par le caractère festif de certaines traditions et par la réalisation d’autels dédiés aux morts et couverts d’offrandes d’objets, de fleurs et de nourriture.

De plus, bien que le jour des morts lui-même soit, dans la tradition chrétienne, le 2 novembre, jour de la Commémoration des fidèles défunts, les festivités mexicaines sont pratiquées au moins pendant les deux premiers jours du mois de novembre et commencent généralement le 31 octobre et même comme dans certaines communautés indigènes, elles sont célébrées entre le 25 octobre et le 4 novembre.

Le Jour des morts est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco et figure également dans l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel français

tradicion2_02_02

 

 

Screen Shot 2016-07-07 at 00.40.56

Screen Shot 2016-07-07 at 00.41.39

Screen Shot 2016-07-07 at 00.42.17

Screen Shot 2016-07-07 at 00.42.31

Screen Shot 2016-07-07 at 00.42.50

Screen Shot 2016-07-07 at 00.43.18

Screen Shot 2016-07-07 at 00.43.39